«L’évolution du modèle d’affaires bancaire nous présente de nouveaux défis.»

«L’évolution du modèle d’affaires bancaire nous présente de nouveaux défis.»

Interview avec Dr. Urs Rüegsegger, Group CEO

SIX vise une croissance de 2 à 3% dans les prochaines années. Quels sont les facteurs de succès les plus importants à cet égard?
Nous avons défini pour SIX trois grands axes stratégiques: approfondissement de la relation clientèle, augmentation du volume d’affaires et amélioration constante de la ­productivité. Concrètement, cela implique de connaître nos clients, de répondre à leurs besoins avec souplesse et dans un esprit d’innovation, de démontrer nos capacités de mise en œuvre et d’assurer un délai de mise sur le marché aussi court que possible. Nos clients comptent sur nous pour leur offrir toutes les solutions dont ils ont besoin, à des prix compétitifs.

Qu’est-ce que cela implique pour les coûts?
Cela signifie que nous devons conser­ver des coûts peu élevés pour garantir notre compétitivité. L’accent sera mis sur les charges matérielles, mais aussi en partie sur une réduction des effectifs, laquelle découlera dans la mesure du possible des départs naturels. A défaut, nous soutiendrons les collaborateurs concernés, au minimum par un plan social.

A quoi doit s’attendre SIX pour les années qui viennent?
Si nous regardons vers l’avenir, nous voyons qu’une mutation profonde du modèle d’affaires des banques et donc de nos clients est en cours. Cette évolution s’accompagne de nouveaux défis pour nos activités, et par là même pour tous nos collaborateurs, dans les domaines de la prospection du marché, du développement de produits, mais également de la productivité. C’est là une situation certes exigeante, mais qui présente également des opportunités.

Comment SIX accompagne-t-elle ses collaborateurs durant
ce ­processus de changement?

En les encourageant à se préparer aux changements attendus et en veillant à ce que la stratégie repose sur une large assise. A cet égard, j’estime qu’il est crucial de disposer de supérieurs compétents, c’est pourquoi nous investissons assidûment dans les formations à l’en­cadrement. Mais les collaborateurs sans responsabilités de direction ont également besoin de perspectives: aussi avons-nous créé un nouveau modèle de carrière qui ouvre notamment de belles opportunités professionnelles à nos ­nombreux experts. Ce modèle de carrière permettra à SIX d’attirer et de retenir les talents.

Quelle stratégie SIX applique-t-elle en matière de durabilité?Chaque année, nous voulons faire un pas de plus sur la bonne voie; c’est ainsi que l’on peut le mieux décrire la stratégie de SIX. SIX est d’ores et déjà active dans de nombreux domaines liés à la durabilité, et elle obtient des résultats. Ces mesures ne sont cependant pas coordonnées ni intégrées en un seul concept. C’est pourquoi, dès 2013, nous commencerons à éla­borer une approche managériale pour chaque aspect de la durabilité qui concerne SIX.