ContactContactFrançais
  • Home
  • News
  • Market Data
  • Participants
  • Émetteurs
  • Investisseurs
  • Education
  • Profil

Cookie

Notre site utilise des cookies. Cela nous permet d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations dans notre déclaration de confidentialité.

 
 
 

Les avantages du clearing

Le clearing et le recours à une contrepartie centrale offrent les avantages suivants aux participants de la SIX Swiss Exchange:

  • Anonymité post-trade
    L'anonymat total des contreparties est assuré lorsque des transactions sont effectuées sur le segment des blue chips suisses. L'identité des participants de la SIX Swiss Exchange est toutefois divulguée dans le cas de transactions sur petites et moyennes capitalisations et sur emprunts. Ce fait n'altère pas les dispositions contractuelles des transactions déjà exécutées.

    Cette différence par rapport au modèle CCP anonyme traditionnel vise à optimiser l'exécution des transactions à volume élevé sur des titres moins liquides.

  • Gestion du risque
    En s'interposant entre les acheteurs et les vendeurs, la contrepartie centrale ou CCP réduit le risque de contrepartie pour les participants et facilite la gestion du risque.

    Elle recourt à toute une série de mesures destinées à limiter les risques pour les participants, telles que:
    • l'appel de marge (risk-based margining);
    • le fonds contre le risque d'insolvabilité et
    • les assurances pour se protéger et mettre le marché à l'abri d'une défaillance des participants.

  • Compensation des règlements
    Chaque participant a une CCP comme contrepartie unique, ce qui lui permet de réduire le nombre de règlements à un par jour et par titre dans le cadre de transactions avec des contreparties multiples.

    Cela s'accompagne d'avantages financiers pour le participant:
    • limitation du nombre de règlements et par conséquent réduction des coûts de règlement;
    • diminution des frais fixes pour le back-office;
    • diminution des risques opérationnels et de défaillance de la contrepartie;


    Le principe de la «livraison contre paiement» (delivery versus payment) est maintenu puisque la compensation se déroule sur une base multilatérale avec la contrepartie centrale.