• Sur les six premiers mois de 2019, SIX a dégagé un résultat d’exploitation de CHF 551,7 millions et un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) de CHF 99,9 millions
  • L’EBIDTA est inférieur à celui du premier semestre de l’exercice précédent du fait des investissements importants effectués suite au réalignement stratégique de l’an dernier, de l’activité de fusions et acquisitions (F&A) et des réductions de prix
  • Le résultat financier hors exploitation a été influencé par la participation dans Worldline, un effet comptable négatif ayant pesé davantage que la contribution au bénéfice. SIX annonce ainsi un bénéfice net du Groupe de CHF 32,4 millions pour le premier semestre 2019
  • La juste valeur de la participation de 27% de SIX dans Worldline a augmenté depuis la conclusion de la transaction le 14 mai 2018, passant de CHF 2,5 milliards à CHF 3,5 milliards

 

Principaux résultats financiers

SIX a enregistré une belle performance opérationnelle sur la période de janvier à juin 2019. La légère diminution du résultat d’exploitation par rapport à l’an dernier (CHF 551,7 millions, -4% d’une année sur l’autre) s’explique par les réductions de prix consentis à la mi-2018 dans le cadre du nouveau mandat.

Au cours des six premiers mois de 2019, SIX a dégagé un EBITDA de CHF 99,9 millions. Hors réductions de prix, l’EBITDA a été inférieur à celui du premier semestre de l’exercice précédent
(-30% d’une année sur l’autre) principalement en raison de l’augmentation des investissements stratégiques au niveau de l’unité Innovation & Digital et de la nouvelle unité Banking Services. Les investissements stratégiques ont également concerné SIX Digital Exchange ‘SDX’, l’infrastructure totalement intégrée d’émission, de négoce, de règlement et de conservation des actifs numériques, ainsi que les coûts réglementaires. Comme prévu, ces investissements ont entraîné une augmentation des charges d’exploitation.

Le résultat financier hors exploitation a été influencé par la participation dans Worldline. Dans le cadre de son réalignement stratégique, SIX a conclu, en 2018, un partenariat stratégique avec Worldline portant sur l’activité de cartes de paiement.

Suite à ce partenariat stratégique avec Worldline, les revenus de SIX ont été pratiquement réduits de moitié. SIX a cependant participé au bénéfice de Worldline par le biais de sa participation de 27% dans la société française qui a eu un impact positif sur le résultat des entreprises associées. La transaction avec Worldline a, par ailleurs, eu un effet comptable négatif sur le résultat financier net du fait de la réévaluation d’un engagement en liquidités qui faisait partie de la transaction originale avec Worldline. Une augmentation en valeur de la liquidité stratégique a partiellement compensé cet effet négatif.

La juste valeur de la participation de 27% dans Worldline a augmenté depuis la conclusion de la transaction le 14 mai 2018, passant de CHF 2,5 milliards à CHF 3,5 milliards (au 28 juin 2019). Cependant, la participation étant comptabilisée selon la méthode de mise en équivalence, cette augmentation n’a eu aucun impact sur le compte de résultat ou le bilan.

Exclusion faite de l’impact global de la participation dans Worldline, le bénéfice net du Groupe est pratiquement équivalent à celui de l’an dernier (CHF 81,3 millions, -1% d’une année sur l’autre).

 

Performance des unités

L’activité de négoce et de post-négoce de l’unité Securities & Exchanges a contribué au bénéfice à hauteur de CHF 81,4 millions (-25% d’une année sur l’autre). La baisse du bénéfice par rapport à la même période de l’année dernière s’explique principalement par les rabais consentis et l’augmentation des dépenses due aux importants investissements, dans SIX Digital Exchange ‘SDX’ par exemple. SIX a enregistré trois introductions en bourse (Medacta, Stadler Rail, Aluflex) et une cotation directe (Alcon) au premier semestre 2019. Les produits engrangés grâce à ces cotations se sont élevés à CHF 2,3 milliards, ce qui vaut à SIX la deuxième place en Europe (après le LSE Group) et la huitième place mondiale.

Banking Services, l’unité créée l’an dernier à partir de l’activité captive de services de paiement en Suisse, s’est bien comportée, avec une contribution au bénéfice pratiquement égale à celle de l’an dernier, soit CHF 20,3 millions (-1% d’une année sur l’autre). L’augmentation des dépenses suite au développement de l’activité a été compensée par l’amélioration des résultats de eBill et de Direct Debit ainsi que l’acquisition de Swiss Euro Clearing Bank (SECB) GmbH. Une deuxième transaction a été conclue avec le rachat de la participation minoritaire de 25% de PostFinance dans SIX Interbank Clearing (SIC) AG (dont SIX détient désormais 100% du capital).

L’unité Financial Information a fait moins bien qu’au premier semestre de l’exercice précédent, avec une contribution au bénéfice de CHF 46,2 millions (-21% d’une année sur l’autre) en raison des rabais consentis aux banques suisses et d’effets de change défavorables. Les produits des nouveaux services ont cependant affiché une forte croissance. C’est notamment le cas du service Sanctioned Securities Monitoring qui a bénéficié de l’évolution des sanctions sur le plan international.

 

Equivalence avec l’UE

L’ordonnance du Conseil fédéral suisse visant à protéger et renforcer le marché helvétique des capitaux est entrée en vigueur le 1er juillet 2019. La transition du négoce des actions suisses des places boursières des pays de l’UE vers SIX après la suspension de l’équivalence boursière accordée par l’UE à la Suisse s’est déroulée sans heurts. Pour SIX, des marchés ouverts efficaces et la sécurité juridique restent prioritaires et essentiels pour servir au mieux les intérêts des banques, des émetteurs et des investisseurs.

 

Perspectives

Après le réalignement stratégique de 2018, ce sont les bases d’une croissance ciblée qui ont été mises en place au premier semestre 2019. SIX continue à mettre l’accent sur les services aux banques et les idées innovantes qui permettent de renforcer la compétitivité de la place financière helvétique. Plusieurs innovations et nouveaux produits sont aujourd’hui en phase finale de développement et seront accessibles à la clientèle au second semestre de cette année.

Certains signes laissent penser que la non-équivalence pourrait avoir un impact positif sur le résultat d’exploitation et le bénéfice du second semestre grâce aux mesures prises par le Conseil fédéral.

SIX continue à fournir des services fiables et stables au secteur financier suisse, contribuant ainsi largement à sa compétitivité.

 

 

Plus amples informations

SIX Interim Report 2019
Présentation SIX premier semestre 2019

 

 


Avez-vous des questions?

Pour de plus amples informations, M. Jürg Schneider, Media Relations, est à votre entière disposition.

 
SIX
SIX exploite et développe des services d’infrastructure dans les unités d’affaires Securities & Exchanges, Banking Services et Financial Information, dans le but d’accroître l’efficacité, la qualité et la capacité d’innovation sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la place financière suisse. L’entreprise appartient à ses utilisateurs (120 banques). Avec ses quelque 2600 collaborateurs et une présence dans 20 pays, elle a généré en 2018 des produits d’exploitation de plus de 1,9 milliard de francs suisses et le bénéfice net du Groupe s’est établi à 221,3 millions de francs suisses.
www.six-group.com