2020

30.01.2020 – Roche Holding AG

Roche fait état d’excellents résultats pour 2019

Bâle, le 30 janvier 2020 

  • Le chiffre d’affaires consolidé augmente de 9%1 à taux de change constants et de 8% en francs suisses, sous l’impulsion des nouveaux produits, dont les ventes ont plus que compensé l’impact de la concurrence des biosimilaires.
  • Le chiffre d’affaires de la division Pharma s’inscrit en hausse de 11%, sous l’effet de la forte demande de médicaments lancés récemment, notamment Ocrevus, Hemlibra, Tecentriq et Perjeta.
  • Le chiffre d’affaires de la division Diagnostics progresse de 3%, principalement grâce à l’activité immunodiagnostic.
  • Nouvelles options thérapeutiques homologuées au quatrième trimestre:
    • Etats-Unis: Tecentriq en association pour le traitement initial d’une forme de cancer du poumon; Xofluza pour les patients présentant un risque élevé de complications dues à la grippe
    • UE: traitement par Kadcyla après chirurgie lors de cancer du sein HER2-positif de stade précoce
  • Le bénéfice par titre rapporté aux activités de base progresse plus rapidement que les ventes, à 13%.
  • Le bénéfice consolidé selon les normes IFRS augmente de 32%, à 14,1 milliards de francs suisses, en raison de solides résultats d’exploitation sous-jacents et de l’effet de base d’importantes minorations du goodwill en 2018.
  • Le Conseil d’administration propose d’augmenter le dividende à 9,00 francs suisses. Si la proposition est approuvée par les actionnaires, cette augmentation sera la 33e augmentation consécutive du dividende.

Prévisions pour 2020: le chiffre d’affaires devrait afficher une hausse se situant dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre, à taux de change constants. Le bénéfice par titre rapporté aux activités de base devrait progresser globalement au même rythme que les ventes, à taux de change constants. Roche table sur une nouvelle augmentation de son dividende en francs suisses.

Chiffres clés Mio CHF Variation en %
Janvier à décembre 2019 2019 2018 TCC1 En CHF
Chiffre d’affaires consolidé 61 466 56 846 +9 +8
Division Pharma 48 516 43 967 +11 +10
Division Diagnostics 12 950 12 879 +3 +1
Bénéfice d’exploitation rapporté aux activités de base 22 479 20 505 +11 +10
         
Bénéfice par titre rapporté aux activités de base - dilué (CHF) 20,16 18,14 +13 +11
         
Bénéfice consolidé selon IFRS 14 108 10 865 +32 +30


Severin Schwan, CEO du groupe Roche, à propos des résultats du groupe: «En 2019, Roche a enregistré d’excellents résultats d’exploitation. Je me réjouis des lancements de nos nouveaux anticancéreux Polivy et Rozlytrek, des indications supplémentaires pour Tecentriq et Kadcyla, ainsi que de la procédure d’examen prioritaire du risdiplam, notre nouveau médicament à visée neurologique. Compte tenu des progrès réalisés dans le renouvellement de son portefeuille, Roche est très bien positionnée pour poursuivre sa croissance. Pour 2020, nous tablons sur une croissance des ventes se situant dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre, malgré l’impact encore plus important de la concurrence des biosimilaires.»

Résultat consolidé
En 2019, le chiffre d’affaires consolidé a augmenté de 9%, à 61,5 milliards de CHF, et le bénéfice par titre rapporté aux activités de base a progressé de 13%, plus rapidement que les ventes. Le bénéfice d’exploitation rapporté aux activités de base est en hausse de 11%, reflétant la solide performance sous-jacente. Le bénéfice consolidé selon les normes IFRS augmente de 32%, en raison de solides résultats d’exploitation sous-jacents et de l’effet de base d’importantes minorations du goodwill en 2018.

Les ventes de la division Pharma s’inscrivent en hausse de 11%, à 48,5 milliards de CHF. Les principaux moteurs de la croissance ont été Ocrevus pour le traitement de la sclérose en plaques, le nouveau médicament contre l’hémophilie Hemlibra et les anticancéreux Tecentriq et Perjeta. Le bon départ pris par les médicaments lancés récemment a généré une croissance de 5,4 milliards de CHF, faisant plus que contrebalancer l’impact de la concurrence des biosimilaires affectant MabThera/Rituxan et Herceptin en Europe et au Japon (baisse combinée de 1,2 milliard de CHF), et MabThera/Rituxan, Herceptin et Avastin aux Etats-Unis (baisse estimée à 0,3 milliard de CHF).

Aux Etats-Unis, le chiffre d’affaires a augmenté de 13%, sous l’impulsion d’Ocrevus, Hemlibra et Tecentriq. Les ventes d’Ocrevus ont été stimulées par la demande émanant tant de nouveaux patients que de patients ayant déjà reçu ce médicament. Les premières versions biosimilaires de MabThera/Rituxan, Herceptin et Avastin sont arrivées sur le marché à la fin de l’année.

En Europe, le chiffre d’affaires s’est stabilisé, la forte demande des nouveaux médicaments, notamment Ocrevus, Perjeta, Tecentriq, Alecensa et Hemlibra, permettant de contrebalancer l’impact du recul des ventes d’Herceptin (-43%) et de MabThera/Rituxan (-33%).

La croissance au Japon (+9%) a également été portée par les produits lancés récemment, malgré la considérable concurrence des biosimilaires. De premières versions biosimilaires d’Avastin, lancées fin 2019, ont eu un impact limité sur le chiffre d’affaires au cours de la période sous revue.

Dans le secteur international, le chiffre d’affaires a progressé de 15%, porté principalement par l’augmentation significative du nombre de patients bénéficiant des anticancéreux de Roche en Chine, où les ventes d’Herceptin, Avastin et MabThera/Rituxan ont été fortes.

Les ventes de la division Diagnostics s’inscrivent en hausse de 3%, à 12,9 milliards de CHF. La Business Area Centralised and Point of Care Solutions (+3%) a été le principal contributeur, sa croissance ayant été stimulée par l’activité immunodiagnostic. Les régions Asie-Pacifique (+6%), Amérique latine (+12%) et EMEA2 (+2%) ont fait état d’une croissance des ventes. En Amérique du Nord, les ventes sont restées stables.

En décembre, Roche a finalisé l’acquisition de Spark Therapeutics, Inc. (Spark Therapeutics), société sise à Philadelphie, Etats-Unis. Les thérapies géniques expérimentales de Spark Therapeutics pourraient procurer des effets durables et changer ainsi spectaculairement et positivement la vie de patients atteints de pathologies contre lesquelles il existe tout au plus une option palliative. Une meilleure compréhension du génome humain et des anomalies génétiques a permis aux chercheurs de Spark Therapeutics d’adapter des traitements expérimentaux aux patients souffrant de maladies génétiques très spécifiques. Cette approche est très prometteuse pour le développement de solutions efficaces contre de multiples maladies héréditaires, parmi lesquelles la cécité, l’hémophilie, les troubles de surcharge lysosomale et les maladies neurodégénératives.

Toujours en décembre, Roche a signé un accord de licence avec Sarepta Therapeutics, Inc. conférant à Roche des droits commerciaux exclusifs sur le SRP-9001, la thérapie génique expérimentale de Sarepta contre la myopathie de Duchenne, en dehors des Etats-Unis. La myopathie de Duchenne est une maladie neuromusculaire dégénérative rare liée à l’X qui provoque une perte musculaire progressive sévère et un décès prématuré. Le SRP-9001 est actuellement en développement clinique pour le traitement de la myopathie de Duchenne.

Etapes réglementaires
En 2019, partout dans le monde, les autorités de réglementation ont homologué de nouveaux médicaments et tests de Roche, approuvé des extensions du champ d’application de médicaments existants, ou ont recommandé l’homologation de nos produits. Ces décisions constituent des étapes importantes dans le renouvellement de notre portefeuille.

Etapes franchies au cours du quatrième trimestre 2019

Division Pharma Statut Nom du produit Indication
FDA américaine Homologation Tecentriq en association Cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) non épidermoïde métastatique (1re ligne)
FDA américaine Homologation Xofluza Personnes présentant un risque élevé de complications dues à la grippe
Commission européenne Homologation Kadcyla Traitement adjuvant (après chirurgie) lors de cancer du sein HER2-positif de stade précoce
FDA américaine Examen prioritaire Risdiplam Amyotrophie spinale (AS)
FDA américaine Acceptation du dépôt de la demande par la FDA Satralizumab Maladie du spectre de la neuromyélite optique
CHMP de l’UE Homologation recommandée Polivy Adultes atteints de lymphome diffus à grandes cellules B récidivant ou réfractaire, qui ne peuvent recevoir une greffe de cellules souches hématopoïétiques
Division Diagnostics      
UE Marquage CE Application Accu-Chek SugarView Informations utiles au traitement lors de diabète de type 2 non insulinodépendant ou de pré-diabète

Principales homologations de médicaments de janvier à septembre 2019

Produit Indication Marchés clés
Tecentriq

(en association avec une chimiothérapie)
Cancer du sein triple-négatif PD-L1-positif métastatique Etats-Unis, UE
Tecentriq
(en association avec une chimiothérapie)
Cancer du poumon à petites cellules de stade étendu Etats-Unis, UE
Tecentriq
(en association avec une chimiothérapie)
NSCLC non épidermoïde métastatique ne présentant pas de mutation de l’EGFR et non ALK-positif UE
Tecentriq (en association avec Avastin et une chimiothérapie) NSCLC non épidermoïde métastatique UE
Hemlibra Hémophilie A sévère sans inhibiteurs du facteur VIII UE
Rozlytrek Tumeurs ROS1/NTRK-positives Japon (NTRK), Etats-Unis (ROS1 et NTRK)
Polivy Lymphome à grandes cellules B diffus, récidivant ou réfractaire, après au moins deux traitements antérieurs Etats-Unis


Principales étapes de développement

Notre pipeline a fourni un flux important et constant de résultats d’études positifs qui constituent le fondement de la croissance future de Roche.

Etapes franchies au cours du quatrième trimestre 2019
Des résultats positifs de l’étude de phase III IMbrave150, évaluant Tecentriq en association avec Avastin, montrent des améliorations statistiquement et cliniquement significatives de la survie globale (OS) et de la survie sans progression (PFS), par comparaison avec le sorafénib, chez des patients atteints de carcinome hépatocellulaire non résécable n’ayant jamais reçu de traitement systémique.

L’étude de phase II Nobility, portant sur Gazyva/Gazyvaro employé en association avec le traitement de référence (mycophénolate mofétil ou acide mycophénolique et corticoïdes) chez des patients adultes atteints de néphrite lupique proliférative, a satisfait à son critère d’évaluation primaire, s’avérant plus efficace que l’association placebo plus traitement de référence.

Autres résultats d’études annoncés au quatrième trimestre

Etude, molécule Indication Résultats
Etude Aphinity, protocole thérapeutique à base de Perjeta Cancer du sein HER2-positif de stade précoce Bénéfice clinique encore renforcé par des données sur six ans
Etude de phase III IMspire150, Tecentriq en association avec Cotellic et Zelboraf Mélanome de stade avancé avec mutation V600 du gène BRAF non précédemment traité Critère d’évaluation primaire (PFS) satisfait
Partie 2 pivot de l’étude Sunfish, risdiplam Patients âgés de 2 à 25 ans atteints d’amyotrophie spinale de type 2 ou 3 Critère d’évaluation primaire satisfait: variation depuis le début de l’étude mesurée à l’aide de l’échelle de mesure de la fonction motrice à 32 items (Motor Function Measure 32) après une année de traitement
Etude CLL14, Venclexta/Venclyxto plus Gazyva/Gazyvaro Leucémie lymphoïde chronique non précédemment traitée Les rémissions obtenues ont été maintenues durablement

Division Diagnostics – principaux lancements au quatrième trimestre 2019
En novembre, Roche a annoncé le lancement de la solution mobile cobas, une application innovante pour tablette, qui permet aux collaborateurs des laboratoires de rester connectés à tout moment. Facilitant les prises de décision et optimisant le temps de fonctionnement autonome des systèmes, la solution mobile cobas permet aux collaborateurs des laboratoires d’interagir directement avec les analyseurs, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, ce qui améliore leur efficacité et facilite leur quotidien.3

En décembre, l’application Accu-Chek SugarView a reçu le marquage CE, autorisant le lancement de cette solution innovante de prise en charge du diabète en Europe et dans les pays acceptant le marquage CE. Roche rendra cette application, qui est à présent officiellement classée parmi les logiciels de diagnostic in vitro, largement accessible, dans un premier temps pour certains modèles de smartphones via le Play Store de Google. Cette application permettra d’accéder plus facilement à des informations utiles au traitement des patients non insulinodépendants atteints de diabète de type 2 ou de pré-diabète.

En décembre, l’application Accu-Chek SugarView a reçu le marquage CE, autorisant le lancement de cette solution innovante de prise en charge du diabète en Europe et dans les pays acceptant le marquage CE. Roche rendra cette application, qui est à présent officiellement classée parmi les logiciels de diagnostic in vitro, largement accessible, dans un premier temps pour certains modèles de smartphones via le Play Store de Google. Cette application permettra d’accéder plus facilement à des informations utiles au traitement des patients non insulinodépendants atteints de diabète de type 2 ou de pré-diabète.

Division Diagnostics – principaux lancements de janvier à septembre 2019

Test Ventana PD-L1 (SP142) Cancer du sein triple-négatif Etats-Unis, pays acceptant le marquage CE
Solution Navify Tumour Board 2.0 Système d’aide à la prise de décision Etats-Unis, Canada
Test Ventana HER2 Dual ISH DNA Probe Cocktail Cancers du sein et de l’estomac Europe, Moyen-Orient et Afrique, Amérique latine et Asie-Pacifique; doit être soumis à la FDA pour homologation
Test cobas MTB-RIF/INH Tuberculose résistante aux antibiotiques Pays acceptant le marquage CE
cobas pro integrated solutions Solutions pour la ligne sérum (Serum Work Area) (chimie clinique et immunochimie) destinées aux laboratoires Autorisation de la FDA américaine
Test sur sang total cobas Babesia Dépistage sur sang total du parasite sanguin Babesia Homologation par la FDA américaine


Division Pharma

Chiffre d’affaires Mio CHF En % des ventes Variation en %
Janvier à décembre 2019 2019 2018 2019 2018 TCC En CHF
Division Pharma 48 516 43 967 100,0 100,0 +11 +10
Etats-Unis 26 711 23 233 55,1 52,8 +13 +15
Europe 8453 8693 17,4 19,8 +1 -3
Japon 4143 3701 8,5 8,4 +9 +12
Secteur international* 9209 8340 19,0 19,0 +15 +10

* Asie-Pacifique, EEMEA (Europe de l’Est, Moyen-Orient, Afrique), Amérique latine, Canada, autres.

Produits clés en 2019
Avastin (+4%), pour le traitement des formes avancées de cancer du côlon et du rectum, du sein, du poumon, du rein, du col de l’utérus et de l’ovaire, ainsi que pour le traitement du glioblastome (type de tumeur cérébrale) récidivant. La croissance des ventes a été portée par le secteur international (+13%), en particulier la Chine avec un nombre accru de patients traités. Aux Etats-Unis (+2%), les ventes ont continué à progresser pour toutes les indications homologuées, avec une hausse de 9% sur les six premiers mois de 2019, mais elles ont été impactées par le lancement de premiers biosimilaires en juillet 2019.

MabThera/Rituxan (-4%), pour le traitement de certains cancers du sang, de la polyarthrite rhumatoïde et de certains types de vascularite. En Europe (-33%) et au Japon (-44%), les ventes ont été affectées par la concurrence des biosimilaires. Aux Etats-Unis, les ventes ont progressé de 3%, les segments immunologique et oncologique enregistrant tous deux une croissance également portée par la formulation sous-cutanée. Aux Etats-Unis, la première version biosimilaire de MabThera/Rituxan a été lancée en novembre 2019, n’ayant qu’un impact limité sur les ventes jusqu’à présent. En Chine, la croissance résulte du nombre accru de patients traités.

Herceptin (-12%), pour le traitement du cancer du sein HER2-positif et du cancer de l’estomac HER2-positif métastatique. Les ventes ont été affectées en Europe et au Japon par le lancement de biosimilaires à partir du milieu de l’année 2018, et aux Etats-Unis (-8%) en partie par le remplacement du produit par Kadcyla en contexte adjuvant et en partie par le lancement des premiers biosimilaires en juillet 2019. Cette baisse a été partiellement contrebalancée par l’augmentation des ventes enregistrée en Chine.

Actemra/RoActemra (+8%), pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de certaines formes d’arthrite juvénile idiopathique et de l’artérite à cellules géantes, ainsi que du syndrome de libération de cytokines sévère ou menaçant le pronostic vital induit par des lymphocytes T porteurs de récepteurs antigéniques chimériques (chimeric antigen receptor, CAR). Toutes les régions ont fait état d’une croissance des ventes, stimulée par la demande persistante pour la formulation sous-cutanée et par de fortes ventes aux Etats-Unis et au Japon.

Xolair (+1%, Etats-Unis uniquement), pour le traitement de l’urticaire idiopathique chronique et de l’asthme allergique. Une croissance a été enregistrée dans les deux indications.
Lucentis (+8%, Etats-Unis uniquement), pour le traitement de maladies oculaires, notamment la forme néovasculaire (ou «humide») de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, l’œdème maculaire consécutif à l’occlusion d’une veine de la rétine, l’œdème maculaire diabétique et la rétinopathie diabétique. La croissance a été portée par l’augmentation des ventes dans toutes les indications homologuées et par le lancement en cours des seringues préremplies.


Evénements marquants concernant les médicaments lancés depuis 2012
Ocrevus (première homologation en 2017; 3,7 milliards de CHF, +57%), pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP), tant de forme récurrente que de forme primaire progressive. Plus de 150 000 patients atteints de SEP ont été traités par Ocrevus dans le monde, dans le cadre d’études et dans la pratique clinique. Les données recueillies continuent de faire apparaître un profil bénéfice-risque cohérent et favorable. La forte demande de ce médicament dans ces deux indications s’est poursuivie. Outre l’augmentation des ventes aux Etats-Unis, l’accueil très favorable persiste sur les marchés internationaux, notamment en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Perjeta (première homologation en 2012; 3,5 milliards de CHF, +29%), pour le traitement du cancer du sein HER2-positif. Les ventes ont fortement progressé dans toutes les régions. La demande accrue de Perjeta pour le traitement adjuvant du cancer du sein de stade précoce est favorable à la poursuite de sa forte croissance.

Tecentriq (première homologation en 2016; 1,9 milliard de CHF, +143%), pour le traitement, seul ou en association avec des traitements ciblés et/ou des chimiothérapies, de différentes formes de cancer du poumon non à petites cellules et à petites cellules, de certains types de cancer urothélial métastatique et du cancer du sein triple-négatif PD-L1-positif métastatique. Toutes les régions ont fait état d’une forte croissance des ventes. Aux Etats-Unis, les nouvelles indications concernant le cancer du sein triple-négatif et le cancer du poumon à petites cellules de stade étendu ont stimulé la croissance des ventes.

Kadcyla (première homologation en 2013; 1,4 milliard de CHF, +45%), pour le traitement du cancer du sein HER2-positif. La hausse de la demande de Kadcyla a été portée par les Etats-Unis (+74%) et le secteur international, grâce notamment à son utilisation chez les patients présentant une maladie résiduelle après chirurgie.

Hemlibra (première homologation en 2017; 1,4 milliard de CHF, >500%), pour le traitement des patients atteints d’hémophilie A avec inhibiteurs du facteur VIII. Ce médicament a aussi été homologué pour le traitement des patients atteints d’hémophilie A sans inhibiteurs du facteur VIII. Hemlibra est le seul traitement prophylactique qui peut être administré par voie sous-cutanée et avec plusieurs options posologiques (une fois par semaine, une fois toutes les deux semaines ou une fois toutes les quatre semaines). Aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, Hemlibra remporte un très grand succès.

Esbriet (première homologation en 2014; 1,1 milliard de CHF, +9%), pour le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique. Les ventes ont continué de progresser, portées par la croissance en Europe et aux Etats-Unis.

Alecensa (première homologation en 2015; 876 millions de CHF, +38%), pour le traitement du cancer du poumon ALK-positif. Alecensa a continué à afficher une croissance de ses ventes dans toutes les régions, l’Europe et le secteur international étant les principaux moteurs.

Gazyva/Gazyvaro (première homologation en 2013; 552 millions de CHF, +43%), pour le traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC), du lymphome folliculaire réfractaire au rituximab et du lymphome folliculaire avancé non précédemment traité. Les ventes ont augmenté dans toutes les régions.

Polivy (première homologation en 2019; 51 millions de CHF), pour le traitement, en association, des patients adultes atteints de lymphome diffus à grandes cellules B récidivant ou réfractaire qui ont déjà reçu au moins deux traitements antérieurs. La FDA a accordé une procédure d’examen accéléré.

Rozlytrek (première homologation en 2019; 7 millions de CHF), pour le traitement du cancer du poumon présentant une mutation d’un gène spécifique et des tumeurs solides avec une fusion de gènes particulière. Rozlytrek a été homologué aux Etats-Unis et au Japon.

Médicaments les plus vendus Total Etats-Unis Europe Japon Secteur international*
Mio CHF % Mio CHF % Mio CHF % Mio CHF % Mio CHF %
Avastin 7073 4 3019 2 1794 2 871 0 1389 13
MabThera/Rituxan 6477 -4 4488 3 590 -33 109 -44 1290 -1
Herceptin 6039 -12 2707 -8 1013 -43 243 -5 2076 10
Ocrevus 3708 57 3049 44 495 148 - - 164 161
Perjeta 3522 29 1528 13 1092 24 280 90 622 71
Actemra/RoActemra 2311 8 944 8 705 4 398 9 264 14
Xolair 1969 1 1969 1 - - - - - -
Tecentriq 1875 143 1180 148 349 138 188 126 158 138
Lucentis 1826 8 1826 8 - - - - - -
Kadcyla 1393 45 635 74 432 19 82 7 244 56

* Asie-Pacifique, EEMEA (Europe de l’Est, Moyen-Orient et Afrique), Amérique latine, Canada, autres.


Division Diagnostics

Chiffre d’affaires Mio CHF En % des ventes Variation en %
Janvier - décembre 2019 2019 2018 2019 2018 TCC En CHF
Division Diagnostics 12 950 12 879 100,0 100,0 +3 +1
Unités            
Centralised and Point of Care Solutions 7819 7768 60,4 60,3 +3 +1
Molecular Diagnostics 2109 2019 16,3 15,7 +6 +4
Diabetes Care 1918 1980 14,8 15,4 +1 -3
Tissue Diagnostics 1104 1112 8,5 8,6 0 -1
Régions            
Europe, Moyen-Orient, Afrique 4897 4986 37,9 38,7 +2 -2
Asie-Pacifique 3437 3334 26,5 25,9 +6 +3
Amérique du Nord 3253 3213 25,1 24,9 0 +1
Amérique latine 854 844 6,6 6,6 +12 +1
Japon 509 502 3,9 3,9 -2 +1

Les ventes de Centralised and Point of Care Solutions ont augmenté de 3%. L’activité immunodiagnostic affiche une croissance de 6%, faisant de cette unité le plus grand contributeur à la croissance du chiffre d’affaires de la division. L’impact positif des lancements d’instruments et des déploiements en cours, principalement en Chine, aux Etats-Unis et en Corée du Sud, a été partiellement contrebalancé par le recul de l’activité de surveillance de la coagulation en Amérique du Nord.

Les ventes de Molecular Diagnostics ont augmenté de 6%, avec une progression de 6% des activités moléculaires sous-jacentes. La croissance a été portée par les activités de dépistage sanguin, ainsi que par les activités de séquençage. Sur le plan régional, la croissance a été stimulée par les régions Asie-Pacifique (+16%), essentiellement la Chine, et EMEA (+6%).

Le chiffre d’affaires de Diabetes Care a augmenté de 1%, porté par l’Amérique du Nord (+15%). La progression des ventes a été principalement le fait de la gamme de produits Accu-Chek Guide. Cette croissance a été partiellement contrebalancée par la pression exercée sur les prix en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie.

Les ventes de Tissue Diagnostics ont été stables. La croissance des ventes de réactifs de coloration avancée a été contrebalancée par la baisse des ventes d’instruments imputable aux retards d’expédition. Sur le plan régional, le recul des ventes a été entrainé par l’Amérique du Nord (-6%). Dans la région Asie-Pacifique, les ventes ont progressé de 14%, la Chine s’imposant comme le principal moteur de la croissance.


A propos de Roche
Roche est une entreprise internationale à l’avant-garde de la recherche et du développement de produits pharmaceutiques et diagnostiques. L’amélioration de la qualité et de la durée de vie des patients, grâce aux progrès de la science, est au cœur de ses préoccupations. Rassemblant des compétences pharmaceutiques et diagnostiques sous un même toit, Roche est le leader de la médecine personnalisée, approche permettant de proposer le meilleur traitement possible à chaque patient.

Roche est la plus grande entreprise de biotechnologie dans le monde avec des médicaments différenciés dans les domaines de l’oncologie, de l’immunologie, des maladies infectieuses, de l’ophtalmologie et des affections du système nerveux central. Roche est également le numéro un mondial du diagnostic in vitro ainsi que du diagnostic histologique du cancer, et une entreprise de pointe dans la gestion du diabète.

Depuis sa fondation en 1896, Roche mène des recherches pour prévenir, identifier et traiter au mieux des maladies, et apporter une contribution durable à la société. L’entreprise a également pour ambition d’améliorer l’accès des patients aux innovations médicales en travaillant avec toutes les parties prenantes concernées. Plus de trente médicaments développés par Roche font aujourd’hui partie de la Liste modèle des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé, notamment des antibiotiques, des traitements antipaludéens et des anticancéreux permettant de sauver des vies. Pour la onzième fois consécutive, dans le cadre des Dow Jones Sustainability Indices (DJSI), Roche a été désignée comme l’une des entreprises les plus durables du secteur pharmaceutique.

Le groupe Roche, dont le siège est à Bâle, Suisse, opère dans plus de cent pays. En 2019, Roche comptait environ 98 000 employés dans le monde et a consacré 11,7 milliards de CHF à la recherche et au développement, son chiffre d’affaires s’élevant à 61,5 milliards de CHF. Genentech, aux Etats-Unis, appartient entièrement au groupe Roche, qui est par ailleurs l’actionnaire majoritaire de Chugai Pharmaceutical, Japon. Pour de plus amples informations, veuillez consulter www.roche.com.

Tous les noms de marque mentionnés sont protégés par la loi.

Disclaimer: Cautionary statement regarding forward-looking statements.
This document contains certain forward-looking statements. These forward-looking statements may be identified by words such as ‘believes’, ‘expects’, ‘anticipates’, ‘projects’, ‘intends’, ‘should’, ‘seeks’, ‘estimates’, ‘future’ or similar expressions or by discussion of, among other things, strategy, goals, plans or intentions. Various factors may cause actual results to differ materially in the future from those reflected in forward-looking statements contained in this document, among others: (1) pricing and product initiatives of competitors; (2) legislative and regulatory developments and economic conditions; (3) delay or inability in obtaining regulatory approvals or bringing products to market; (4) fluctuations in currency exchange rates and general financial market conditions; (5) uncertainties in the discovery, development or marketing of new products or new uses of existing products, including without limitation negative results of clinical trials or research projects, unexpected side effects of pipeline or marketed products; (6) increased government pricing pressures; (7) interruptions in production; (8) loss of or inability to obtain adequate protection for 12/12 intellectual property rights; (9) litigation; (10) loss of key executives or other employees; and (11) adverse publicity and news coverage. The statement regarding earnings per share growth is not a profit forecast and should not be interpreted to mean that Roche’s earnings or earnings per share for any current or future period will necessarily match or exceed the historical published earnings or earnings per share of Roche.

Annotations
1 Sauf mention contraire, tous les taux de croissance indiqués dans ce document sont exprimés à taux de change constants (TCC: moyenne pour 2018).
2 EMEA = Europe, Moyen-Orient et Afrique
3 Elle peut intégrer jusqu’à huit cobas 8000 modular analyzer series ou cobas pro integrated solutions.


Relations avec les médias au niveau du groupe Roche
Téléphone: +41 61 688 8888 / e-mail: media.relations@roche.com
- Nicolas Dunant (responsable du bureau des médias)
- Patrick Barth
- Daniel Grotzky
- Karsten Kleine
- Nathalie Meetz
- Barbara von Schnurbein

 

Pièces jointes


fermer