ContactContactFrançais
  • Home
  • News
  • Market Data
  • Participants
  • Émetteurs
  • Investisseurs
  • Education
  • Profil

Cookie

Notre site utilise des cookies. Cela nous permet d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations dans notre déclaration de confidentialité.

 
 
 

Situations de carnet d'ordres extraordinaires

Si une situation extraordinaire survient, la Bourse peut prendre toutes les mesures qui lui semblent nécessaires dans le cadre de la régulation du marché, afin de maintenir le négoce aussi loyal et ordonné que possible. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans le Règlement relatif au négoce[pdf] et dans la Directive 3: Négoce[pdf].

Interventions lors de l'ouverture

Lorsque plusieurs conditions sont réunies, la Bourse peut différer l'ouverture du négoce d'une valeur mobilière d'un laps de temps préalablement fixé.

  • Ouverture différée (Delay Open)
    Lorsque le cours d'ouverture théorique d'une valeur mobilière s'écarte trop du prix de référence, un Stop Trading se déclenche automatiquement et l'ouverture est différée de 5 ou 15 minutes. Les valeurs limites d'écart et la durée de l'interruption sont fixées dans le Trading Guide.
  • Ouverture différée sans quotes (Delay Open «No Quote»)
    Si le carnet d'ordres ne contient aucune quote à l'ouverture, alors que des ordres peuvent être exécutés par les deux parties, l'ouverture est automatiquement différée. L'ouverture des valeurs mobilières correspondantes est retardée. La durée du retard (Stop Trading Duration) est définie au préalable par la Bourse.

Interruptions du négoce

Lors du marché permanent, la Bourse peut intervenir en suspendant le négoce d'une valeur mobilière pendant une période donnée. Cela peut être nécessaire en raison de différents facteurs.

  • Non-ouverture (Non Opening)
    La Bourse n'ouvre pas le négoce tant que tous les ordres illimités n'ont pas été exécutés selon une procédure de fixing (Non Opening). Dans cet état, aucun prix d'ouverture théorique (TOP) ne peut être calculé.

    Le carnet d'ordres reste ouvert et le processus d'ouverture est relancé à chaque modification du carnet d'ordres. La non-ouverture dure jusqu'à ce que tous les ordres illimités puissent être exécutés.
  • Interruption du négoce (Stop Trading)
    L'interruption du négoce dépend du cours ultérieur probable pour une valeur mobilière. Si ce dernier s'écarte de n% ou plus du prix de référence, la Bourse suspend le négoce de cette valeur mobilière pendant 5 ou 15 minutes. Ensuite, la valeur est réévaluée comme à l'ouverture ou fait l'objet d'une non-ouverture.
  • Interruption du négoce sans quote (Stop Trading «No Quote»)
    Si aucune quote n'est disponible dans le carnet d'ordres alors que des ordres peuvent être exécutés par les deux parties, la Bourse interrompt le négoce (Stop Trading) pour la valeur concernée pendant un laps de temps déterminé (Stop Time Duration).
  • Interruption du négoce Avalanche (Avalanche Stop Trading)
    Les conditions d'une interruption de négoce Avalanche portent sur une période de temps (Avalanche Time) et une fourchette de prix (Stop Trading Range) définies. Si la transaction suivante s'écarte du prix de référence pendant cette période (Avalanche Time) en sortant de la fourchette de prix, la transaction n'est pas conclue. La Bourse interrompt le négoce sur cette valeur pour une période déterminée (Stop Time Duration).

Suspension du négoce (suspension)

En cas de circonstances extraordinaires, la Bourse peut suspendre provisoirement le négoce d'une valeur mobilière. La durée de suspension du négoce est définie au cas par cas et doit rester aussi courte que possible. En cas de suspension du négoce, les participants et la Bourse doivent prendre en compte différents aspects.

  • L'émetteur qui a fait parvenir la demande de cotation peut faire une demande de suspension du négoce à la Bourse. Dans la mesure du possible, cela doit être effectué 90 minutes au moins avant l'ouverture du négoce.
  • La Bourse doit tenir compte de plusieurs aspects lors de l'examen et de l'organisation de la suspension du négoce. D'une part, il est de l'intérêt général d'assurer un marché ouvert et transparent et la continuité de la formation des prix. D'autre part, un niveau d'information uniforme doit être assuré pour toutes les parties impliquées s'agissant des faits susceptibles d'influencer les cours.
  • Dans le cas des valeurs et des produits dérivés jouissant d'une cotation secondaire sur de telles valeurs, la Bourse prend en compte les décisions de la Bourse du pays concerné.
  • Dans le cas des titres de participations jouissant d'une cotation secondaire, elle tient en outre compte des décisions des principales autres places financières.