SIX publie aujourd’hui le livre blanc intitulé «Future of the Securities Value Chain», qui dépeint huit scénarios d’évolution de la bourse d’ici cinq à dix ans. Il s’appuie sur de nombreuses sources externes et internes de SIX: ateliers, entretiens avec des experts et analyses de textes. Des experts extérieurs à l’actuelle «Securities Value Chain» et au secteur financier ont également été invités sciemment à participer à son élaboration, pour interroger et remettre en cause les processus et approches existants sous un angle critique.

Le scénario le plus probable est que la cotation restera un gage de qualité, que les intermédiaires se retrouveront sous pression et que les actifs numériques exploseront

Selon le livre blanc, le scénario le plus probable est celui d’un maintien du principe de la cotation à l’avenir. Les catégories d’actifs cotées en bourse resteront prépondérantes, les investisseurs considérant toujours la cotation sur une place réglementée et l’admission au négoce comme des gages de qualité. L’automatisation et la numérisation réduiront toutefois drastiquement les coûts de la cotation. Selon l’étude, les courtiers traditionnels et autres intermédiaires se retrouveront fortement sous pression. Comme les marchés primaires sur lesquels sont émises les obligations deviendront directement accessibles pour les émetteurs et les investisseurs, les intermédiaires ne seront dès lors plus incontournables. Des tiers proposeront en effet alors les mêmes prestations qu’eux. L’étude prédit une explosion du nombre et de la variété des actifs numériques (grâce à la représentation numérique de droits sur les actifs réels). Le scénario le plus probable met aussi en exergue le rôle essentiel des nouvelles technologies, à l'instar de l’intelligence artificielle, des advanced analytics, du big data ou encore du cloud-computing. D’une manière générale, l’étude indique que le degré d’automatisation progressera fortement à tous les niveaux de la chaîne de création de valeur. Reste à déterminer dans quelle direction évoluera l’infrastructure informatique. Les central ledgers seront-ils remplacés par la distributed ledger technology (DLT)? Les auteurs du livre blanc sont toutefois certains que les deux modèles ne pourront prospérer que dans un environnement réglementé, où les utilisateurs sont dûment enregistrés («permissioned»).

«L’important est de bien comprendre les défis à venir et d’agir en conséquence dès aujourd’hui», explique Jos Dijsselhof, CEO. «Le livre blanc doit susciter le débat et inciter à réfléchir aux nouvelles opportunités d’affaires, en particulier dans l’interaction entre les start-ups et les acteurs traditionnels. L’important est que nous impulsions et menions un débat ouvert sur les questions d’avenir.»

Le livre blanc «Future of the Securities Value Chain» est le prélude à une série de rapports que SIX publiera à intervalles réguliers.

Ces livres blancs s’accompagneront d’une «Picture of the Future», une illustration synthétise visuellement les constats de l’étude et présente de manière claire les connexions et interconnexions.

Vous trouverez un résumé du livre blanc, l’illustration «Picture of the future» ainsi que l’étude complète à télécharger sur notre site Web six-group.com/whitepaper.

 


Avez-vous des questions?

Pour de plus amples informations, Jürg Schneider est à votre entière disposition.


À propos de SIX

SIX exploite et développe des services d’infrastructure pour les bourses suisse et espagnole, les services de post-négociation, les services bancaires et de l’information financière dans le but d’accroître l’efficacité, la qualité et la capacité d’innovation toute la chaîne de valeur des places financières suisse et espagnole. La société est détenue par ses utilisateurs (121 banques). Forte d’un effectif de quelque 3 500 employés (équivalents temps plein) et d’une présence dans 20 pays, elle a généré un revenu d’exploitation de 1,38 milliard de francs suisses et un bénéfice net du groupe de 439,6 millions de francs suisses en 2020.
www.six-group.com