La pression liée à la conformité augmente pour les banques suisses. La complexité croissante de la législation a engendré de nouveaux risques, une hausse des coûts et des changements continus au niveau des processus de mise en conformité, posant ainsi un grand défi aux banques. Par conséquent, les prestataires de services financiers investissent de plus en plus dans les « regtech », des solutions intelligentes fondées sur les nouvelles technologies qui ont pour but de réduire les coûts de compliance pour tous les acteurs du secteur.

Le « Compliance Utility » vise à établir une nouvelle norme de conformité en Suisse en optimisant les processus KYC (Know Your Customer) grâce à un outil semi-automatisé et en donnant aux banques la possibilité d’externaliser certains de leurs processus– une première sur le marché financier suisse. Les processus de conformité concernés sont ceux relatifs à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le Compliance Utility permettra de fournir un service autour de la conformité s’appuyant sur une plateforme technologique et processionnelle spécialement conçue.

L’idée de cette initiative est née en premier lieu lors de discussions avec des membres du groupe de travail « Industrialisation » de l’Association des Banques Suisses de Gestion (VAV/ABG). L’association continuera d’ailleurs de servir de comité consultatif pour l’initiative. Certaines banques membres ont par ailleurs déjà mené des études de faisabilité avec l’outil.

Les premiers services devraient être opérationnels au cours du second semestre 2019, couvrant des processus relatifs au cycle de vie KYC au travers d’une solution complète et intuitive. La solution proposée inclut un rapport KYC standardisé basé sur des informations provenant de fournisseurs de données leaders ainsi que de sources publiques.

Le Compliance Utility constituera une plateforme pour la création d’autres services et solutions de conformité. Les banques sont invitées à se faire une idée de nos premiers services, à s’interroger sur leurs processus actuels et à voir comment ceci pourrait permettre de developper de futurs services adaptés à leurs besoins.

Daniel Dahinden, Head Innovation & Digital SIX, déclare: «Nous proposons une solution de conformité totalement nouvelle et complète pour l’ensemble du secteur bancaire suisse et nous aidons nos clients à relever les nombreux défis associés aux fonctions de conformité», avant d’ajouter: «Les banques peuvent gagner en efficacité en se fiant au nouveau standard de conformité élaboré.»

Nick Davies, Chief Operating Officer de Deloitte Suisse: «Chaque banque suisse doit à la fois gérer des risques, réduire les coûts et innover et ce dans chacune de ses activités. Nous savons que, pour répondre à ces exigences complexes, certaines banques envisagent actuellement la mise en œuvre de solutions permettant d’automatiser les processus et les tâches de conformité telles que le KYC. Deloitte a réalisé d’importants investissements afin de développer une plateforme innovante répondant à  ces besoins.»

 

 

Avez-vous des questions?

Pour de plus amples informations, Jürg Schneider est à votre entière disposition.


À propos de SIX

SIX exploite et développe des services d’infrastructure pour les bourses suisse et espagnole, les services de post-négociation, les services bancaires et de l’information financière dans le but d’accroître l’efficacité, la qualité et la capacité d’innovation toute la chaîne de valeur des places financières suisse et espagnole. La société est détenue par ses utilisateurs (122 banques). Forte d’un effectif de quelque 3 500 employés (équivalents temps plein) et d’une présence dans 20 pays, elle a généré un revenu d’exploitation de 1,13 milliard de francs suisses et un bénéfice net du groupe de 120,5 millions de francs suisses en 2019.
www.six-group.com