SDX, le premier central de bout en bout au monde pour les actifs numériques, a lancé un prototype de son central numérique et de son CSD. Les prochaines versions offriront plus de fonctionnalités, avec un accent particulier sur les services d'actifs, au cours du premier trimestre de 2020. Le lancement complet est prévu pour le quatrième trimestre 2020.

L'objectif du prototype est de présenter l'avenir des marchés financiers à la communauté et d'obtenir un retour d'information ainsi que de démontrer qu'un DCT distribué - basé sur le DLT - peut être intégré à un modèle central de carnet d'ordres boursiers pour garantir des conditions de marché équitables pour tous. 

Des cas-tests démontreront le potentiel du modèle de trading sans risque de SDX, ainsi que le règlement sur DLT. Les premières fonctionnalités couvriront l'émission de jetons de sécurité numérique ainsi que la négociation en direct et le règlement instantané. Il s'agira notamment du volet en espèces de la transaction, qui comprendra le concept d'un jeton de paiement, ainsi que l'accès à un portail distribué où il sera possible de surveiller les transactions entre les nœuds spécifiques des membres du DLT.    

Les participants qui effectuent des transactions les exécutent par le biais d'une infrastructure ressemblant à l'infrastructure existante de la Bourse suisse. De même, le processus d'émission de jetons d'actifs sur SDX fait appel au service Connexor de la Bourse suisse et à ses meilleures fonctionnalités. 

Contrairement aux bourses traditionnelles, le SDX facilitera le règlement instantané, ce qui éliminera le risque de contrepartie et la nécessité d'une garantie de fonds en cas de défaillance d'une contrepartie centrale - ce qui signifie que si les acheteurs et les vendeurs disposent des liquidités et des actifs nécessaires pour exécuter une opération, le règlement se fera instantanément. Cette structure est utile pour assurer la liquidité et la crédibilité de l'émission et de la négociation, du règlement-livraison et de la garde de nouveaux actifs numériques.  Pour les activités traditionnelles de négociation institutionnelle, un environnement T+2 utilisant les fonctions de compensation et de contrepartie centrale existantes sera mis à disposition, mais pas dans le cadre du prototype.  Les membres détiennent leurs actifs sur le DLT SDX de manière distribuée et y ont accès avec leur propre clé privée unique. 

En parlant du prototype, Thomas Zeeb, Président de SDX et membre de la Direction générale de SIX, a déclaré : "Le lancement de ce prototype est une étape importante dans la création d'une infrastructure numérique crédible pour faire progresser notre industrie. Nous sommes maintenant un peu plus près de démontrer la viabilité de notre vision des marchés financiers de l'avenir et, en fin de compte, de la façon dont les gens et les entreprises ont accès aux capitaux. SDX témoigne du caractère innovant de la bourse suisse et de la prévoyance de ses actionnaires - nous combinons la technologie de marché existante avec les nouvelles technologies révolutionnaires pour créer le marché de l'avenir". 

Une deuxième phase du prototype sera lancée au cours des prochains mois, en tenant compte des commentaires nécessaires de la première phase, mais surtout, en ajoutant les premiers éléments de la fonctionnalité post-négociation et des services d'actifs (garde numérique). 


Avez-vous des questions?

Pour de plus amples informations, Jürg Schneider est à votre entière disposition.


À propos de SIX

SIX exploite et développe des services d’infrastructure pour les bourses suisse et espagnole, les services de post-négociation, les services bancaires et de l’information financière dans le but d’accroître l’efficacité, la qualité et la capacité d’innovation toute la chaîne de valeur des places financières suisse et espagnole. La société est détenue par ses utilisateurs (121 banques). Forte d’un effectif de quelque 3 500 employés (équivalents temps plein) et d’une présence dans 20 pays, elle a généré un revenu d’exploitation de 1,38 milliard de francs suisses et un bénéfice net du groupe de 439,6 millions de francs suisses en 2020.
www.six-group.com