Depuis son apparition, la pandémie a durement touché l’économie mondiale : le chômage a augmenté en raison des fermetures d’entreprises et des lockdowns qui ont entraîné une réduction significative de l’activité économique. Toutefois, les signes d’une reprise économique sont encourageants. C’est ce que confirme la récente enquête sur les négociants menée par la Bourse suisse. Menée auprès de 1’900 traders enregistrés à travers l’Europe au cours du Q2 2021, elle a révélé qu’ils s’attendent à ce que la reprise post-Covid soit le moteur du négoce boursier pour le reste de l’année.

André Buck, Global Head Sales & Relationship Management at of SIX Swiss Exchange commente: “Les traders expriment leur optimisme sur la dynamique positive du marché, car l’économie mondiale semble repartir plus vite et plus fort que prévu. Si l’activité commerciale augmente comme le prévoient les traders, les systèmes de la Bourse suisse seront prêts pour les volumes additionnels.”

Risques et effets secondaires: L’inflation en vue?

Le seul aspect qui, selon les traders, devrait avoir un impact encore plus important sur les volumes de négoce est l’inflation. La moitié des personnes interrogées ont déclaré que l’inflation pourrait stimuler les volumes au cours du second semestre de l’année. Cela fait écho aux prévisions exprimées par les banques centrales et les économistes.

Facteurs influençant l’activité de négoce

La crise a souligné l’importance de la stabilité en période d’incertitude, et SIX a prouvé qu’elle était un partenaire fiable. Dans l’enquête, les traders ont indiqué que la stabilité et l’efficacité de l’infrastructure de négoce étaient cruciales pour que les transactions restent possibles pendant cette période difficile.

André Buck ajoute : “Les perturbations des chaînes logistiques et la flambée des prix des matières premières augmentent le risque d’inflation. En assurant le bon déroulement du négoce et la formation des prix sur notre Bourse – comme nous l’avons fait tout au long de la pandémie – nous permettons à nos participants de gérer efficacement ce risque. Maintenir les marchés ouverts est essentiel pour que les traders et les investisseurs puissent faire face à toute forme de volatilité en ajustant leurs points de vue et en étant capables d’agir en conséquence.” 

Une double dose d’optimisme

Les négociants ont exprimé un optimisme notable quant aux perspectives de croissance de leurs entreprises. Par rapport à la dernière enquête, 40% des personnes interrogées s’attendent désormais à une croissance accrue au cours des trois prochaines années (en hausse par rapport aux 18% fin 2019), tandis que 5% seulement s’attendent à une croissance moindre (en baisse par rapport aux 14 % en 2019). Les opinions ont également tourné en ce qui concerne les embauches de personnel, puisque les traders sont désormais plus nombreux à prévoir de nouvelles embauches (13%) que des réductions d’effectifs (10%), ce qui contraste avec les résultats de 2019. 

Attente de croissance et embauches

Si l’on compare les résultats du Trader Survey menée en Q4 2019 avec le même groupe cible, on s’aperçoit que les traders étaient plus préoccupés par des facteurs tels que les élections américaines, le Brexit ou la récession mondiale, alors que, en revanche, les prochaines élections allemandes ne devraient pas faire bouger les marchés.

Interrogés sur le retour au bureau, la fraction la plus importante, avec 40%, s’attend à une approche équilibrée, tandis que seulement environ un quart des répondants croit à un retour à la normale. 


Avez-vous des questions?

Pour de plus amples informations, M. Julian Chan, Media Relations est à votre entière disposition.


À propos de SIX

SIX exploite et développe des services d’infrastructure pour les bourses suisse et espagnole, les services de post-négociation, les services bancaires et de l’information financière dans le but d’accroître l’efficacité, la qualité et la capacité d’innovation toute la chaîne de valeur des places financières suisse et espagnole. La société est détenue par ses utilisateurs (121 banques). Forte d’un effectif de quelque 3 500 employés (équivalents temps plein) et d’une présence dans 20 pays, elle a généré un revenu d’exploitation de 1,38 milliard de francs suisses et un bénéfice net du groupe de 439,6 millions de francs suisses en 2020.
www.six-group.com