Aujourd'hui, SIX a publié les résultats de la dernière enquête sur les négociants de SIX Swiss Exchange, révélant que les traders européens sont plus préoccupés par les facteurs économiques tels que les taux d'intérêt et l'inflation que par les facteurs géopolitiques tels que le conflit en Ukraine. Il est également révélateur que les traders qui ont répondu à l'enquête ont considéré l'investissement ESG comme un facteur moins important de l'activité de trading pour le reste de l'année 2022, n'obtenant que 7 votes sur un total de 194 (voir graphique).

Quels sont les facteurs qui stimuleront le négoce au cours du second semestre de 2022?

En général, l'enquête a révélé que la moitié des traders interrogés s'attendent à une stabilité continue au sein du marché pour le second semestre 2022; dans l'ensemble, 93% sont neutres ou optimistes quant aux perspectives du marché, contre 86% à la même époque l'année dernière. Le SIX Swiss Exchange Trader Survey a été mené au deuxième trimestre 2022 auprès des négociants, avec des répondants de toute l'Europe (Suisse, France, Allemagne, Royaume-Uni et Irlande, Pays-Bas et Lichtenstein).

Traders européens préoccupés par les problèmes économiques et géopolitiques

Il est intéressant de noter qu'après deux années d'incertitude continue, de troubles politiques, sociaux et économiques, les traders voient les facteurs économiques émerger comme plus forts que la politique mondiale, citant l'inflation (76%) et la hausse des taux d'intérêt (75%) comme les plus grands facteurs d'activité commerciale, par opposition à la guerre d'Ukraine (47%) et aux défis de la chaîne d'approvisionnement (43%). La reprise économique a été classée au dernier rang en termes d'impact sur l'activité commerciale, avec seulement 9% des répondants qui l'ont citée contre 46% l'année dernière.

André Buck, Global Head Sales & Relationship Management, SIX Swiss Exchange, commente: “Les résultats de l'enquête mettent clairement en évidence les préoccupations concernant la nature imprévisible des marchés mondiaux à l'horizon de S2 2022. Malgré l'émergence de l'ESG en tant que moteur d'investissement majeur au cours des dernières années, l'intérêt des traders a maintenant cédé la place à des enjeux plus pressants avec la perspective d'un ralentissement économique à l'horizon. En ces temps volatils, il est plus important que jamais que les institutions et les traders disposent d'un opérateur de marché digne de confiance et bien réglementé pour fournir un environnement de négoce stable.” 

Les notations ESG peu adoptées par les négociants

L'engouement généralisé pour la durabilité n'a pas trouvé d'écho auprès des traders interrogés. Seul un tiers d'entre eux prennent en compte les évaluations ESG lorsqu'ils effectuent des transactions, et seulement 3 % des traders professionnels interrogés le font “toujours” (voir graphique). Cela pourrait s'expliquer par le fait que les rapports de durabilité actuels – qui sont censés fournir des informations supplémentaires – ne sont que rarement considérés comme utiles pour négocier des actions ESG.

Il existe une multitude de notations ESG : En tenez-vous compte dans vos transactions?

Même s'il semble que les transactions ne soient pas principalement motivées par des stratégies orientées ESG, la demande d'obligations vertes reste élevée. En 2021, 43% des obligations d'entreprises émises ont été des “Sustainable”, et 74% des traders s'attendent à ce que cela augmente encore plus au cours des deux prochaines années (voir graphique).

Comment la part des obligations vertes va-t-elle évoluer au cours des deux prochaines années (par rapport à 43% en 2021)?

Lorsqu'on leur a demandé d'évaluer l'importance des aspects sous-jacents de l'acronyme ESG, plus de quatre traders sur cinq considèrent que l'environnement est le facteur dominant, suivi par le social et la gouvernance.


Avez-vous des questions?

Pour de plus amples informations, M. Julian Chan, Media Relations est à votre entière disposition.


À propos de SIX

SIX exploite et développe des services d’infrastructure pour les bourses suisse et espagnole, les services de post-négociation, les services bancaires et de l’information financière dans le but d’accroître l’efficacité, la qualité et la capacité d’innovation de toute la chaîne de valeur des places financières suisse et espagnole. La société est détenue par ses utilisateurs (120 banques). Forte d’un effectif de 3 685 employés et d’une présence dans 20 pays, elle a généré un revenu d’exploitation de 1,5 milliard de francs suisses et un bénéfice net du groupe de 73,5 millions de francs suisses en 2021.
www.six-group.com